Etienne Dufresne est un graphiste montréalais qui pratique son art dans les rues de sa ville.

Univers parallèles

Photos de rue prises au smartphone et montées avec des éléments visuels du net libre de droit, l’artiste réalise des clichés kitschs et poétiques, à la fois vieillots et futuristes, mais surtout surréalistes.

De nouveaux univers s’offrent alors à nous, comme des captures de dimensions parallèles. Ils ressemblent à notre environnement, mais sont différents.

« Easy Street »

La serie « Easy Street » propose des images électriques et saturées dont les photos ont été prises dans le quartier de la Petite Patrie à Montréal. Ici, entre fiction et réalisme, elles questionnent notre naïveté et notre perception de la photo à l’ère d’internet. Ambiguës, ses images rappellent une esthétique de la bande dessinée à travers un style psychédélique. C’est donc par amour de l’illustration et du lieu qu’il réussit à concevoir des assemblages complexes : des fictions normalisées.

« Blue Gals »

Dans sa série antérieure « Blue Gals » l’artiste propose, toujours dans un même esprit futuriste et étrange, des photographies de modèles à la peau bleue. Mais ici encore, ce sont les lieux qui dominent. Le photographe est en effet rapidement attiré par des espaces qui l’inspirent. Une ruelle ou encore un coin de jardin, tout est bon pour créer un univers unique et envoûtant.

On reconnait toujours aussi son inspiration pour la bande dessinée, par ses personnages bleus, comme sortis d’une œuvre de science-fiction à la Alien.

crédit photo ©Etienne Dufresne