En 1969 est créé le festival Les Rencontres d’Arles. Aujourd’hui, il est le rendez-vous incontournable des photographes et des passionnés d’images. Pour cette 50ème année des Rencontres Internationales de la Photographie, du 1er juillet au 22 septembre, le festival est dédié à ses fondateurs : Lucien Clergue, Michel Tournier et Jean-Maurice Rouquette.

Gundula Schulze Eldowy, Berlin, 1987, série Berlin par une nuit de chien. Avec l’aimable autorisation de l’artiste

Les Rencontres d’Arles

Les Rencontres d’Arles offrent des évènements assez uniques. Projections nocturnes au Théâtre Antique, concerts, performances artistiques. Chaque installation artistique accompagne les images et les photographies présentées chaque soir. Durant la semaine d’ouverture sont aussi organisés des conférences et des débats.

Germaine Krull, Les enfants passent la ligne, fête de Neptune sur le Capitaine-Paul-Lemerle, l’assesseur guide un des enfants

Séquences

Pour cette édition 2019, nous retrouverons les séquences « Mon corps est une arme », « À la lisière, une cartographie des horizons et des limites du monde », « Habiter, état des lieux des espaces domestiques », « Relecture, la photographie revisitée », « L’autre photographie, tribune pour les accumulateurs et les obsessionnels », « Construire l’image, pratiques matérialistes de la photographie », « Les plateformes du visible, nouvelles approches du documentaire » et « Émergences, les talents de demain. ».

Mais aussi le Prix Découverte Louis Roederer, « HAPPY BIRTHDAY » pour les 50 ans du festival, avec l’exposition « Toute une histoire », le VR Festival, les Ateliers Jeune Public, les événements des invités avec l’Opéra de Paris et la Fondation Arabe pour l’Image. Et enfin, le Arles Books, avec le « Temple Arles Books », le « Prix du Livre 2019 » et le « Luma Rencontres Dummy Book Award ».

Libuše Jarcovjáková, Tuer l’été, Prague, 1984. Avec l’aimable autorisation de l’artiste

Aperçu

Cet été, vous pourrez entre autres découvrir une rétrospective de la New-Yorkaise Helen Leviit et son humour photographique. Les clichés de Germaine Krull durant son voyage vers Cayenne, mais aussi ceux de la collection de la revue Variétés, conçus avec des photographes comme Florence Henri, Eli Lothar ou Berenice Abott. Ou encore les photos de Libuse Jarcovjakova, photographe tchèque qui a su peindre, à travers ses clichés, la société pragoise des années 70, 80.

Portrait de studio, Tripoli, Liban