Le vêtement, cet outil identitaire ambigu – Libby Oliver

LibbyOliver-softshells-virtute (1)

Libby Oliver est une jeune photographe canadienne à la démarche artistique à la fois décapante et critique. Influencée par la pensée contemporaine subversive concernant les pressions normatives, les processus de « genrage » et le développement des sociétés de contrôle, Libby Oliver fait de la construction de soi l’un des grands thèmes de prédilection de son travail.LibbyOliver-softshells-virtute (2)

Dans son dernier projet, Soft Shells, elle souligne la polarité quelque peu contradictoire de l’habit : instrument d’affirmation de soi mais objet par excellence de normativisation, élément de parure mais stratagème de voilement. Le vêtement peut-il être un médium authentique de l’expression de soi alors même qu’il a toujours été un symbole de positionnement social ? Peut-être ne nous habillons-nous que pour nous protéger, pour mieux fondre et dissoudre nos spécificités subjectives dans quelque chose de plus large qui serait une « communauté » (skatter, gothique, bcbg…).LibbyOliver-softshells-virtute (3)

Il s’agit d’une hypothèse que semble soutenir Libby Oliver puisque la série de clichés qu’elle a réalisée met en scène des individus littéralement perdus sous des amas de vêtements- leurs vêtements. En effet, pour réaliser Soft Shells, Libby Oliver demanda à chaque modèle d’apporter son propre dressing. Le rendu photo, organisé sur fond noir, offre un élégant ballet de couleurs et de matières. Chaque photo renvoie avec humour à cette tension interne du rapport à l’habit et démontre que, peut-être, à trop se définir par nos tenues, nous finissons par crouler sous l’image stéréotypée qu’elles charrient.LibbyOliver-softshells-virtute (4)LibbyOliver-softshells-virtute (5)LibbyOliver-softshells-virtute (6)LibbyOliver-softshells-virtute (7)LibbyOliver-softshells-virtute (8)LibbyOliver-softshells-virtute (9)LibbyOliver-softshells-virtute (10)LibbyOliver-softshells-virtute (11)

Plus à découvrir sur site https://www.chewonthisart.com et son instagram.

(Photo : Libby Oliver)