Rétrospective

Bernard Frize, peintre français célèbre pour ses peintures abstraites, présente au Centre Pompidou jusqu’au 26 août l’exposition “Sans repentir”.

Parcours libre, l’exposition présente une soixantaine d’oeuvres structurées en six thèmes : Avec déraison, Sans effort, Avec système, Sans système, Avec maîtrise, Sans arrêt. L’exposition, réalisée en collaboration avec l’artiste, propose une rétrospective sur ses différents projets de 1976 à aujourd’hui. Des peintures abstraites sont exposées, mais vous retrouverez aussi ses œuvres aux éléments figuratifs des années 80 et sa passion pour la photographie.

© Bernard Frize/Adagp, Paris 2019 Photo © Kunstmuseum Basel, Martin P. Bühler

Le processus plutôt que le résultat

Le hasard, la paresse : les oeuvres de Bernard Frize amènent à des réflexions sur le travail de l’artiste, ses pratiques et surtout sur son rôle. En ce cas, “Sans repentir” revient sur les méthodes sérielles du peintre français et sur les contraintes artistiques qu’il s’inflige. L’oeuvre n’est plus réalisée par le “moi” tout puissant d’un artiste-génie, mais plutôt comme un protocole, plus artisanal. Il ne s’agit donc pas de l’importance du résultat pictural dans l’art de Bernard Fize, mais du processus pour l’atteindre, toujours entre hasard et absurdité.

C’est à travers des espaces de peinture verticaux et horizontaux qu’il s’impose des règles, fidèle au OuLiPo. Il devient ainsi un ouvrier de la peinture comme Georges Perec serait un ouvrier des mots.

photo © André Morin © Bernard Frize/Adagp, Paris 2019
photo © Tate, London 2019 © Bernard Frize/Adagp, Paris 2019
photo © André Morin © Bernard Frize/Adagp, Paris 2019
© Bernard Frize/Adagp, Paris 2019 Photo © André Morin