Le Noguchi Museum célèbre la lampe iconique Akari imaginée par le sculpteur Isamu Noguchi. À travers une double exposition, le musée new-yorkais invite ainsi les visiteurs à découvrir ou redécouvrir cette icône du design des années 50.

Véritable orfèvre du papier, Isamu Noguchi imagine et crée les lampes Akari entre 1951 et 1987. Le design des Akari – qui signifie lumière et légèreté en japonais – s’inspire des lanternes de pêcheurs au cormoran du Japon. Elles se déclinent sous trois formes principales : la ronde, la brique et la colonne.

Réalisées à la main en papier Washi, les lampes sont fabriquées à partir de l’écorce interne du mûrier. Le papier est ensuite collé sur une structure en bambou conférant à ces luminaires une allure légère et délicate.

EnregistrerEnregistrer

Sculpture by Others Means

Intitulée “Sculpture by Others Means”, la première expo rend hommage à l’Akari et à ses nombreuses déclinaisons depuis sa création : lampes de table, lampadaires et plafonniers.

Ces sculptures lumineuses, qui semblent flotter en apesanteur, sont présentées sous forme de plusieurs installations, permettant ainsi aux visiteurs de comprendre comment elles créent, transforment et habillent un espace.

Une centaine de modèles sont exposés, des premières lampes baptisées A1 (1951) à l’Akari 200D conçue pour la Biennale de Venise en 1986.

En effet, en 1986, les Akari sont mises à l’honneur et ornent le pavillon américain de la Biennale de Venise. Pour l’occasion, Noguchi imagine l’Akari 200D. Ce globe de deux mètres de large est la plus grande Akari qu’il ait créée. 

Isamu Noguchi, Akari PL2 (c.1973), and (inside) Akari 1A (1952). Wood enclosure by The Noguchi Museum (2018).


Isamu Noguchi, Akari 125F (1971), and 15A (1953), on BB2 and BB3 bases (1954).


Isamu Noguchi, Akari 21N and 23N (1969).


Isamu Noguchi, Akari H (c.1977), 125F (1971), 15A (1953), and 32N (1969), on BB2 and BB3 bases (1954).


Isamu Noguchi, Akari 200D for the 1986 Venice Biennale (1985).


Isamu Noguchi, Akari 200D for the 1986 Venice Biennale (1985), and Akari PL2 (c.1973). Wood enclosure by The Noguchi Museum (2018).

 

Akari Unfolded: A collection by YMER&MALTA

Une seconde exposition intitulée “Akari Unfolded : A collection by YMER&MALTA” présente une série de lampes issues de la collaboration entre le studio parisien YMER&MALTA et cinq designers : les Français Océane Delain, Benjamin Graindorge et Sylvain Rieu-Piquet, le Britannique Sebastian Bergne et le Japonais Nendo. Au total, ce sont vingt six luminaires revisitant l’esprit de l’Akari.

YMER&MALTA / Océane Delain, Belle de Nuit. Porcelain, metal, LED. YMER&MALTA / Océane Delain, Belle de Jour. Resin, linen, metal, LED.


YMER&MALTA / Benjamin Graindorge, edaLight . Paper, metal, concrete, LED. YMER&MALTA / Sylvain Rieu Piquet, Galet . Resin, linen fiber, LED.


YMER&MALTA / Stephen Burks, Volumes . Linen, metal, LED. YMER&MALTA / Sebastian Bergne, Poise . Paper, metal, LED. YMER&MALTA / Nendo, Light Fragments . Acrylic, metal, LED. YMER&MALTA / Océane Delain, Belle de Jour. Resin, linen, metal, LED.

Noguchi Museum, Long Island City, New York, exposition Akari jusqu’au 27 janvier 2019.

 

(Photo by Nicholas Knight. ©The Isamu Noguchi Foundation and Garden Museum/ArtistsRights Society, ARS)

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook