Le week-end dernier se déroulait la onzième édition du festival annuel Art in Bushwick. Crée en 2006, cet événement basé intégralement sur le volontariat de ses organisateurs, vise à instaurer une communauté durable et intégrée grâce au développement de l’accès au monde de l’art. Élaborer une programmation autour de la création artistique actuelle, voilà l’idée du collectif Bushwick Open Studios.

Mais comment est né un tel événement ? C’est en septembre 2006, que le groupe d’artistes Gemini Artists Productions a fait circuler l’info selon laquelle le Bushwick Open Studio, qui avait eu lieu l’année précédente, serait de nouveau monté à l’automne. Après 21 jours d’organisation bénévole, les ateliers et les rues de Brooklyn ont mis l’art à l’honneur pour ce festival, qui est aujourd’hui l’un des plus importants d’Open Studios du monde.

L’une des particularités du Bushwick Open Studios est sa dimension purement volontaire. Sans but lucratif, les organisateurs et les bénévoles s’assurent chaque année que l’event soit auto-suffisant en termes de financement. Les activités sont donc organisées sur une base de volontariat et ont pour but la découverte,  l’ouverture culturelle,  la créativité et  l’action communautaire.

 

Artist - 10 Hun (Photo - Coffee monster via Flickr)

Artist – 10 Hun (Photo – Coffee monster via Flickr)

daniel selser

Photo – Daniel Selser

Chips 2017 (photo - aesthetics of crisis via Flickr)

Chips 2017 (photo – aesthetics of crisis via Flickr)

Le temps d’un weekend, un quartier entier se transforme pour laisser place à une tournée générale des galeries d’art. Des centaines d’artistes et de vendeurs ouvrent les portes de leurs ateliers et leurs boutiques pour laisser aller le public à la découverte. Des musiciens et des performeurs prennent place dans les rues, prêts à divertir leurs spectateurs. Pour l’édition 2017, une soirée de lancement était organisée à Beyond Studios NYC et les recettes ont été données à l’association Educated Little Monsters qui crée des programmes d’enrichissement artistique pour les jeunes de Brooklyn.

 

(Photo de couverture – ビッグアップジャパン via Flickr)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook