Faire du sport dans un lieu culte, c’est ce que propose Asad Raza. En effet, l’artiste américain a installé un court de tennis dans une église sécularisée de la fin du XVIe siècle à Milan.

 

C’est l’église de San Paolo Converso qu’Asad Raza a choisi. Ce lieu habituellement réservé à la prière et au recueillement a été pour l’occasion complètement réaménagé en galerie d’art contemporain. Un blasphème pour certains et une démarche artistique pour d’autres.

Un sport culte dans un lieu de culte

Intitulée Untitled (plot for dialogue), cette installation interactive est ouverte au public et gratuite. On peut échanger quelques balles sur le terrain orange ou siroter du thé au jasmin, tout en contemplant les statues et les fresques peintes par Giulio et Antonio Campi et qui illustrent la vie de l’Apôtre Paul.

 

Le spectacle est surréaliste. La modernité et la couleur orange du court de tennis contrastent avec le style ecclésiastique. Et l’ambiance mystique qui y règne habituellement est interrompue par les échanges de balle qui résonnent dans l’église.

 

Amateur de la balle jaune, Asad Zaza invite ici les visiteurs à interagir les uns aux autres par l’intermédiaire du sport. L’artiste souhaite montrer avec cette installation l’importance des loisirs dans une société focalisée sur le travail.

Cette initiative artistique offre aussi une seconde vie à l’église San Paolo Converso et devrait ainsi permettre sa restauration.

 

 

(images credits : all rights reserved © Andrea Rossetti courtesy CONVERSO )

 

  •   + | share on facebook