Sur la base de documents de droit public, l’artiste vidéaste Bill Domonkos crée des oeuvres originales. Pour ce faire, il incruste dans des courts-métrages ou des photographies d’antan ses propres animations. Une “post-production” originale, dont le résultat a souvent quelque chose du film noir et du Chien Andalou de Luis Buñel.

Bill-Domonkos-virtute (3)

En effet, dans ce mystère d’ambiance 20’s-40’s, l’arrivée fracassante d’éléments pop est un anachronisme, dont la poésie rappelle la “rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie”. Des mots originellement écrits par le Lautréamont des Chants de Maldoror, dont le surréalisme avait fait son hymne et qui devait inspirer toute une tradition délirante du ready-made.

Cet héritage, c’est en partie Bill Domonkos et le GIF artistique en général qui le portent aujourd’hui. Toutefois, en passant par l’usage des nouvelles technologies, ces créations vont au-delà de la copie. Elles représentent tout simplement une nouvelle esthétique.

Bill-Domonkos-virtute (1)Bill-Domonkos-virtute (6)Bill-Domonkos-virtute (8)Bill-Domonkos-virtute (5)Bill-Domonkos-virtute (7)Bill-Domonkos-virtute (9)

 

Pour en apprendre plus sur le travail de Bill Domonkos, rdv sur sa chaîne Vimeo et son Tumblr.

(© Bill Domonkos) 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook