En voyant l’oeuvre de Greg Brotherton (aka Brotron), difficile de ne pas songer à l’esthétique d’un Tim Burton – notamment celle du film Numéro 9. En commun, on trouve chez eux des silhouettes cauchemardesques et un goût prononcé pour les machineries complexes et inquiétantes. Dans les sculptures en métal du premier comme dans les esquisses du second, c’est tout un imaginaire dystopique, où la technique est souvent polarisée du côté de la menace, qui se déploie.

greg-brotherton-virtute (4)

Mais là où Tim Burton crée des accessoires enchevêtrés (rappelons-nous de l’attirail rocambolesque de Johnny Depp dans Sleepy Hollow) ou une nouvelle de forme de bestialité (Numéro 9), Greg Brotherton élabore toute une mythologie de facture steampunk.

greg-brotherton-virtute (2)

The Calculator, Facing Medusa, Minitron, Sewer Man, The Bishop…: autant de personnages qui, tout en s’inspirant souvent des folklores passés, représentent une toute autre matérialité fantasmagorique. Pour la comprendre, il faut remonter à l’avènement de la première révolution industrielle en Angleterre, instant depuis lequel la fiction troque bien volontiers les rouages contre les viscères.

greg-brotherton-virtute (5)

Greg Brotherton s’inscrit directement dans l’héritage steampunk de cette époque, qui lie raffinement victorien et corps humain augmenté grâce à des assemblages de laiton, de cuivre et de cuir, dont Jules Vernes fut l’un des pionniers. Toutefois, avec ce travail de sculpture, Bronton parvient à proposer une perspective nouvelle, celle d’un panel de déités inédites, avec bien sûr, son lot d’orgueilleux et de damnés.

Chacune des oeuvres raconte sa propre histoire à travers le soin accordé à l’expression des sculptures, que ce soit au niveau des traits du visage ou de la posture des modèles. On y retrouvera une inflexibilité glaçante, bien sûr, mais aussi un doute proprement oedipien.

greg-brotherton-virtute (3)

En introduisant un polythéisme faisant le choix de ne pas intégrer les atours de la culture cybernétique, Brotron creuse une perspective uchronique, qui se place en marge d’une certaine mode de la science-fiction avant tout nourrie des avancées de la robotique.

Ce parti pris donne à ce travail d’orfèvre une dimension éminemment personnelle. On y distinguera d’ailleurs une note légèrement mélancolique n’etant pas sans rappeler le travail des auteurs romantiques qui, en leur temps et à leur manière, avaient eux aussi mis en garde leur siècle contre les affres de l’industrialisation de masse.

greg-brotherton-virtute (9)greg-brotherton-virtute (8)

(© Greg Brotherton)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer