Dove Allouche fait partie des cinq artistes de l’exposition collective Visible Invisible, qui a lieu jusqu’au 20 octobre
au Château de Versailles. Son travail consiste ici à rendre visible l’invisible.

Dove Allouche, Evaporites 8, 2019. Courtesy de l’artiste, château de Versailles, Peter Freeman Inc. (New York) & gb agency (Paris) © Dove Allouche

Rendre visible l’invisible

C’est dans une approche du présent que Dove Allouche révèle ces éléments que nous ne voyons pas. Tel un artiste presbyte, il nous rappelle que nous observons ce qui se trouve au loin à travers ce qui se trouve au plus près de notre œil.

Ainsi, l’artiste, intéressé par cet aspect visuel et chromatique du gypsite (un sulfate à l’origine des roches cristallisées), offre une série de dix images au sein de la galerie des Cotelle au Grand Trianon, qu’il nomme “Evaporites”.

Vue de l’exposition « Versailles – Visible / Invisible », château de Versailles, 2019 Courtesy de l’artiste Dove Allouche ©Tadzio

Le gypse comme négatif

Fasciné par la matière, il reprend les propriétés premières du château de Versailles : bronze, ardoise, or, bois, plomb, cuivre, argent, calcaire, marbre… Mais son attention se porte tout particulièrement sur le plâtre. Provenant de la déshydratation du gypse, il s’oppose ici au goût de Versailles par la rareté.

Avec 12 lames d’un bloc de gyspe récupéré dans une carrière au Pays de Basque, Dove Allouche réalise des négatifs pour produire ses images. Apparaissent alors les cristaux du gypse révélant des palettes de couleurs incroyables, accordées à celle du Château.

« J’ai d’abord choisi le gypse pour son abondance qui contraste avec le goût de Versailles pour les choses rares (…). La particularité des roches sédimentaires est de contenir en relative abondance des informations sur nos origines. En somme, je me sers de la sédimentologie pour atteindre une réalité vivante de Versailles, établir une image continue de notre histoire. »

Vue de l’exposition « Versailles – Visible / Invisible », château de Versailles, 2019 Courtesy de l’artiste Dove Allouche ©Tadzio