Artiste plasticienne, photographe, la britannique E l i s e aime à se jouer de toutes sortes de matériaux. La majeure partie de son œuvre repose sur l’étude d’objets dans l’espace. La matérialité est inhérente à sa réflexion, dans un souci de perfectionnisme né de l’ère numérique.

Hubble Bubble, 2015, Plâtre, fibre de verre, polystyrène, résine de pierre, bois, latex, balle et raquette de ping pong.

PVC, polystyrène, béton, fibre de verre, résine, peinture… cette jeune artiste s’empare de divers matériaux pour la réalisation de ses sculptures tridimensionnelles. Selon elle, le résultat obtenu est « à l’intersection de la sculpture, de l’installation et de la photographie. »

La photographie

Elle est essentielle au sein du travail d’E l i s e. Le rendu final est dû tant au cliché qu’en fait l’artiste, qu’à la création elle-même. Véritable délicatesse, rendu lisse et laiteux, elle transforme toute matière – synthétique ou naturelle – pour leur donner un champ de possibilités infinies.

Pink Love (détail), 2015, Plâtre, fibre de verre, polystyrène, résine de pierre, bois, latex, peinture.

Pink Love (détail), 2015, Plâtre, fibre de verre, polystyrène, résine de pierre, bois, latex, peinture.

Malgré toutes les impressions, Photoshop n’est pas la source de cette qualité. Surface plane ? Tridimensionnalité ? E l i s e nous laisse nous perdre dans un imaginaire bien particulier. « Je fais délibérément de mes installations des œuvres si complexes que leurs photographies apparaissent souvent au spectateur comme presque irréelles. »

Entre surface et volume, son œuvre remet en cause le procédé photographique à l’heure des logiciels de retouche. Les matériaux sont alors figés par l’objectif sous la forme d’une installation qui paraît quasi artificielle. C’est là le résultat de ses arrangements extrêmement graphiques.

L’univers que crée E l i s e propulse son spectateur dans un monde délirant. Face à ses œuvres, le regard se dissipe, cherchant la réalité dans une apparence factice. « À travers ce procédé, j’essaye de pousser le travail hors du champ de l’interprétation apparente, et d’explorer ce que ça signifie de prendre, ou faire une photographie dans notre ère de technologies de l’information et de manipulation informatique. »

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise, Vista (détail), 2016.

Elise

 

(images credits : all rights reserved © E l i s e)

 

E l i s e

Elise est une artiste britannique basée à Londres. Après des études en école d'art à Chelsea, elle réalise aujourd'hui des sculptures tridimensionnelles qui interrogent la matérialité et l'espace.

  •   + | share on facebook