L’Elbo Chair est un modèle de chaise unique, non pas pour son design, mais pour la façon dont elle a été conçue. En effet, elle est la première chaise dessinée par un designer et une intelligence artificielle. Concevoir des objets et mobiliers design avec un logiciel est désormais possible.

 

 

C’est Autodesk, le leader des programmes de création numérique, qui est à l’initiative de ce projet. Le géant mise sur le design génératif pour soulager les designers des problématiques liées à la physique de l’objet et leur permettre de se consacrer uniquement au produit final. Le design génératif permet de créer des formes nouvelles et des produits plus légers grâce à des algorithmes.

 

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

Deux chercheurs du laboratoire de la conception générative d’Autodesk, Arthur Harsuvanakit et Brittany Presten, ont ainsi utilisé un algorithme d’intelligence artificielle qui s’appuie sur l’apprentissage automatique, Dreamcatcher. Les designers lui ont ensuite indiqué les différents paramètres qu’ils souhaitaient pour l’Elbo Chair. Le nombre de pieds, sa taille, le poids maximal, les matériaux, le coût de fabrication et le style. L’algorithme a ensuite généré des milliers de propositions. Les designers ont alors sélectionné celle qui se rapprochait le plus de leur idée initiale, l’Elbow Chair de Hans Wegner. Puis ils l’ont modélisée pour la personnaliser en faisant ressortir un aspect squelettique.  

 

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

 

Pour Harsuvanakit, Elbo Chair est le “perfect match” entre l’Homme et la machine. Le design génératif permet d’aller plus vite, de créer des pièces plus légères et de nouvelles formes. Mais le but n’est pas de remplacer les designers par des robots. Seulement de les accompagner. Ils peuvent ainsi créer sans se soucier des contraintes physiques, qui sont gérées en temps réel par la machine.

“Si, par exemple, je décide de changer la forme d’un accoudoir, le logiciel va automatiquement faire tous les calculs pour s’assurer que la solidité de la chaise ne sera pas compromise” – Mark Davis supervise les recherches d’Autodesk.

 

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

© Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system

Dreamcatcher sera commercialisé en janvier 2018 et devrait bouleverser le mode de travail des designers et des éditeurs.

(vidéo © Elbo Chair – Project Dreamcatcher – Autodesk Research’s Generative Design system)

 

  •   + | share on facebook