Falling into place : les corps naturels

Arrivée à Berlin, la photographe italienne Chiara Bonetti est devenue assistante photographe, une fonction au plus près de sa passion. Ses rencontres avec les artistes l’ont poussée dans son inspiration et ses projets personnels.

©Chiara Bonetti

Pour Chiara Bonetti, l’appareil photo devient alors un langage, un moyen de communication pour comprendre autrui et le monde qui l’entoure. En ce cas, elle shoote n’importe où et n’importe quand, au gré de son imagination.

©Chiara Bonetti

Pour Falling into place, elle a ainsi assemblé voyages, commandes et improvisations. Et le tout s’est imbriqué pour former comme un recueil de poésies sur le corps et son rapport à l’espace. C’est ce qui intéresse Chiara : cette notion de l’être humain et son rapport au monde. Pour cela, elle va constituer son histoire à travers des dytiques, et permettre à une image inerte d’apporter un effet de mouvement grâce à sa collision avec une autre image.

©Chiara Bonetti

Pour expliquer cette mécanique, l’artiste compare son projet à la technique du court métrage. Ainsi, les corps qu’elle capture ne cessent d’évoluer. Sensibles, sensuels, mais parfois meurtris, ce sont eux qui décorent le paysage. Le tout nous semble alors familier.

©Chiara Bonetti
©Chiara Bonetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *