Le photographe italien, Francesco Pergolesi, poursuit son travail de mise en lumière des artisans locaux avec une toute nouvelle série, “Tableaux”, qu’il expose en ce moment à la galerie Catherine Edelman à Chicago.

Composition #0, 2017, courtesy Francesco Pergolesi/ Catherine Edelman Gallery

Le travail photographique de Francesco est un hommage aux artisans et commerçants locaux perpétuant un certain savoir-faire et  survivant malgré le développement des grandes surfaces et des boutiques de luxe. 

Après avoir tiré le portrait de ces artisans dans sa première série “Heroes”, le photographe concentre cette fois-ci son attention sur les surfaces de travail de ces derniers.

Des tables marquées par l’usage et le temps apparaissent sous son objectif comme des tableaux abstraits. Un effet rendu possible par des prises de vue “à pic”, dans lesquelles l’effet de 3D disparaît.

Calculs mathématiques gribouillés, horlogerie démontée, chutes de cuir ou éclaboussures de peinture  s’apparentent à un “Jackson Pollock moderne”, comme se plaît à le dire le photographe.

“Tableaux” nous raconte une histoire, celle du travail des artisans : boulanger, horloger, peintre, forgeron, sculpteur ou encore fabricant de poupées.

Chaque prise de vue est comme une “toile” générée par les traces de leurs tâches quotidiennes, suggérant des heures, des semaines et des années de travail et dans laquelle les détails sont magnifiés comme pour souligner la valeur de leur travail.

ES, 2016, courtesy Francesco Pergolesi/ Catherine Edelman Gallery


Minturnae, 2016, courtesy Francesco Pergolesi/ Catherine Edelman Gallery

Skin #1, 2018, courtesy Francesco Pergolesi/ Catherine Edelman Gallery

“Tableaux est un projet dédié aux plans de travail des artistes et artisans. Chacun d’entre eux est une toile, un tableau généré sans en avoir conscience, au fil du travail quotidien. Ces tables matérialisent le souvenir. Chaque détail est magnifié, soulignant la valeur et le caractère unique du travail de l’artisan. La surface de travail est un endroit fiable, un havre ésotérique, où jour après jour, année après année, les générations répètent les mêmes gestes habiles et font naître les idées, les solutions. C’est un lieu où l’on assemble et transforme les matériaux.”

– Francesco Pergolesi

Ces “Tableaux” sont un vestige, une trace du travail artisanal dans un monde qui tend à devenir de plus en plus automatisé.

Exposition “Tableaux” de Francesco Pergolesi jusqu’au 7 juillet 2018, à la galerie Catherine Edelman, Chicago.

  •   + | share on facebook