L’impression en 3D d’une maison en moins de 24 heures et pour seulement 4,000 $. C’est ce que propose la société américaine Icon. Une réponse ingénieuse à la crise mondiale du logement qui offrirait aux pays défavorisés une solution d‘habitation rapide et à faible coût.

 

 

Le prototype de cette maison vient d’être présenté à l’occasion du festival South by Southwest à Austin au Texas. C’est en partant du constat que plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à des logements décents que cette start up s’est lancée le défi de construire des logements à faibles coûts à l’aide d’une imprimante 3D.

Pour cela, Icon s’est associée à New Story. Une ONG investie dans des solutions de logements dans les zones de conflits et les pays défavorisés.

D’une surface d’environ 60 m2, la maison présentée à Austin, dispose d’un salon, d’une chambre, et d’une salle de bain.. D’après le fondateur, ce prototype sera utilisé comme bureau. L’équipe d’Icon pourra ainsi y contrôler la stabilité de la structure et la qualité de l’air.

“Nous allons installer des outils pour suivre la qualité de l’air. A quoi ça ressemble ? Qu’est-ce que ça sent ?”

Une imprimante 3D mobile

L’imprimante 3D mobile a été baptisée “Vulcan”. Elle a été conçue pour pouvoir fonctionner dans des zones où les accès à l’électricité, à l’eau et à une main d’oeuvre sont restreints.  Le concept est simple. L’imprimante 3D vient déposer plusieurs couches de béton pour former les murs. Il faut ensuite installer les fenêtres, la toiture et la plomberie. 

Le coût de construction d’une telle maison est d’environ 10 000 $ mais en multipliant la construction du nombre de maisons, Icon compte bien faire descendre le coût à 4000 $.  Et d’ici l’année prochaine, l’entreprise espère livrer une centaine de ces maisons au Salvador en Amérique du Sud.

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook