James Lake transforme des matériaux recyclables en sculptures monumentales.

The Art of Recycling , © Greenlight
Productions/ Rajapack / James Lake

Cardboard Self  © James Lake

Depuis 1997, cet artiste britannique déconstruit et assemble des morceaux de carton avec de la colle chaude. Ses sculptures à grande échelle représentent des figures humaines. Très souvent, il s’agit de son propre portrait.

A 17 ans, James Lake, atteint d’un cancer, se fait amputer sa jambe droite. C’est au cours de sa convalescence qu’il se met à sculpter. Il cherche alors des éléments faciles à manier et qui ne nécessitent pas un travail en atelier. Le carton, matériau léger et facilement manipulable, répond ainsi à ses attentes.

 

Sitting without Purpose © James Lake

Running Figure © Gold Run/Pallant House
Gallery/James Lake

© Andy Hood Photograpahy

L’art du recyclage

Aujourd’hui, ses préoccupations sont aussi écologiques notamment avec sa série de sculptures qu’il a baptisées “L’art du recyclage”.

“Ce que vous faites lorsque vous travaillez avec du carton, c’est de le valoriser par le temps, l’effort et le soin que vous y mettez. Je pense que lorsque nous réfléchissons aux ressources de la planète, il est important d’évaluer la valeur, car il est de marbre”.

 

 

Parallèlement à son activité de sculpteur, James Lake organise des ateliers d’art au sein des écoles dans le but de faire découvrir aux élèves les artistes contemporains et leur oeuvres.

(Crédits vidéo “The Art of Recyclcilng” : all rights reserved © Greenlight Productions/ Rajapack)

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook