James Lake transforme des matériaux recyclables en sculptures monumentales.

The Art of Recycling , © Greenlight
Productions/ Rajapack / James Lake

Cardboard Self  © James Lake

Depuis 1997, cet artiste britannique déconstruit et assemble des morceaux de carton avec de la colle chaude. Ses sculptures à grande échelle représentent des figures humaines. Très souvent, il s’agit de son propre portrait.

A 17 ans, James Lake, atteint d’un cancer, se fait amputer sa jambe droite. C’est au cours de sa convalescence qu’il se met à sculpter. Il cherche alors des éléments faciles à manier et qui ne nécessitent pas un travail en atelier. Le carton, matériau léger et facilement manipulable, répond ainsi à ses attentes.

 

Sitting without Purpose © James Lake

Running Figure © Gold Run/Pallant House
Gallery/James Lake

© Andy Hood Photograpahy

L’art du recyclage

Aujourd’hui, ses préoccupations sont aussi écologiques notamment avec sa série de sculptures qu’il a baptisées “L’art du recyclage”.

“Ce que vous faites lorsque vous travaillez avec du carton, c’est de le valoriser par le temps, l’effort et le soin que vous y mettez. Je pense que lorsque nous réfléchissons aux ressources de la planète, il est important d’évaluer la valeur, car il est de marbre”.

 

 

Parallèlement à son activité de sculpteur, James Lake organise des ateliers d’art au sein des écoles dans le but de faire découvrir aux élèves les artistes contemporains et leur oeuvres.

(Crédits vidéo « The Art of Recyclcilng » : all rights reserved © Greenlight Productions/ Rajapack)

EnregistrerEnregistrer

Site web crée par