Jean-Simon Roch est un jeune designer français connu pour avoir remporté le prix Emile Hermes en 2016 avec Vibrato, inspiré par son projet de diplôme passé l’année précédente à l’ENSCI – Les Ateliers. Depuis, il continue de développer et présenter ses projets dans le cadre de médiations culturelles, d’ateliers pour enfants ou d’installations.

Une question anime l’ensemble des productions du designer : comment penser le jeu d’aujourd’hui en rivalisant avec un environnement régi par des écrans animés, colorés et hyper immersifs?

En reprenant les codes de ces outils technologiques, Jean-Simon Roch développe des jeux tout aussi vivants et captivants, composés d’éléments bien plus primitifs : du bois, du papier et autre bouts de ficelle. Le design étant toujours relié aux innovations technologiques, Jean-Simon Roch ne perd jamais de vue la beauté issue de la simplicité. Pour l’esprit, le résultat est aussi efficace que le dernier jeu vidéo à la mode.

En 1683, Jean-Simon Roch se serait attiré les foudres de l’Eglise, accusé de pratiquer la sorcellerie avec ses objets semblant s’agiter d’eux-mêmes. Un designer de plus au bûcher ! Mais Jean-Simon a de la poésie dans sa magie. C’est grâce à de simples principes de vibration, de pression ou de réaction en chaîne que l’utilisateur a la capacité d’animer n’importe quelle forme inerte. Son habileté, Jean-Simon Roch l’exerce afin d’éduquer à la beauté, attiser le regard et inviter à la manipulation, l’expérimentation.

Son Instagram nous permet de se plonger intimement dans son univers captivant et de partager son quotidien de créateur.

Texte Margot Charpentier