Joseph Rodriguez raconte dans une série de photographies le quotidien de la communauté latino américaine dans les années 80’s. Intitulée Spanish Harlem, cette série fait aujourd’hui l’objet d’une publication aux éditions powerHouse Books.

 

Harlem est le quartier le plus ancien de New York. La communauté portoricaine est venue s’y installer en masse dans les années 1940. Le Harlem hispanique (Spanish Harlem) – aussi connu sous le nom d’El Barrio – a souvent été catalogué comme un lieu où sévissent la pauvreté, la délinquance et la toxicomanie. Une vision ancrée dans l’imaginaire collectif et régulièrement confortée par les médias.

C’est cette vision négative que Joseph Rodriguez combat à travers sa série de photographies Spanish Harlem. Originaire de Brooklyn, ce photographe est issu de parents portoricains. Il rendait régulièrement visite à son oncle qui tenait une confiserie dans le quartier d’El Barrio. “Harlem fait partie de son identité et de son ADN”, raconte ce photographe. Mais c’est après que son professeur lui ai demandé de faire un reportage sur la gentrification, qu’il commence à se documenter sur la communauté latino-américaine de ce quartier.

Cette série de photographies dresse avec tendresse le portrait de cette communauté, brisant ainsi les stéréotypes qui lui collent à la peau. Durant cinq années, de 1985 à 1990, Joseph Rodriguez rencontre les habitants et prend le temps d’écouter leurs histoires. Il assiste alors à de nombreux anniversaires, communions, funérailles, ou remises de diplômes, établissant ainsi une relation de confiance nécessaire pour la réalisation de ces portraits intimistes. Des portraits qui sont un hommage à cette communauté trop souvent caricaturée.

“Je savais que je devais passer du temps pour essayer de briser ces stéréotypes. Il est important de montrer ce que la vie était à l’époque, le courage et la résilience dont les gens faisaient preuve face à l’injustice sociale.”

 

Joseph Rodriguez immortalise une communauté forte, résistante et souriante malgré ses conditions de vie difficiles. Ses images kodachromes sont puissantes et le cadrage maîtrisé. Trente ans plus tard, ses clichés font l’objet d’une publication, Spanish Harlem : El Barrio in the 80’s aux éditions powerHouse Books et distribué par Turnaround Books. Une exposition lui est également consacrée au Bronx Documentary Center de New York jusqu’au 14 janvier 2018.

Credits images : all rights reserved © Joseph Rodriguez courtesy of powerHouse Books

 

 

  •   + | share on facebook