Karina Smigla-Bobinski and ADA, her spiky balloon

L’artiste allemande et polonaise Karina Smigla-Bobinski a créé ADA. Une sphère gigantesque, gonflée à l’hélium et parsemée de pointes de charbon qui flotte au milieu d’un espace blanc. Les visiteurs, invités à entrer dans la pièce, tentent de dompter cet objet non identifié.

 

ADA at VIA Festival © Karina Smigla-Bobinski

 

L’installation est à la fois une sculpture interactive et cinétique. Mais elle peut aussi être perçue comme une oeuvre performative autonome. Entraînant les spectateurs dans une expérience collective, elle les invite ainsi à influencer les mouvements aléatoires de la sphère et à laisser une trace de leur passage.

ADA se classe dans une sorte d’esthétique relationnelle. Ce « courant » de l’art contemporain théorisé par Nicolas Bourriaud dans les années 90 est basé sur l’idée d’interaction entre le spectateur et l’oeuvre d’art : l’oeuvre n’existe que par l’interaction que le public a avec elle.

 

ADA at VIA  Festival © Karina Smigla-Bobinski

ADA, Le Havre © Karina Smigla-Bobinski

ADA, La Grande Hall De La Villette, Paris © Karina Smigla-Bobinski

ADA, Liverpool  © Karina Smigla-Bobinski

ADA, Liverpool  © Karina Smigla-Bobinski

 

[ABTM id=4135]

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer