A partir de nouveaux procédés numériques, Zaha Hadid Architects revisite l’iconique fauteuil CH07 de Hans J.Wegner dessiné en 1963.

Baptisé Lapella Chair, les proportions et le design original du fauteuil ont été conservés. Mais pour sa conception,  l’équipe a préféré des matériaux plus contemporains. La pierre de palissandro (marbre italien) et la fibre de carbone s’opposent ainsi au contreplaqué et au tissu tapissé d’origine.

Avec la volonté de concevoir une structure en pierre la plus légère possible, l’équipe de designers a dû relever un véritable défi technique. Pour cela, elle s’est associée à la société d’ingénierie londonienne AKT-II et l’Université de Westminster. Ensemble, elles ont mené des recherches approfondies sur la structure et la résistance des matériaux pour finalement aboutir à un processus de fabrication qu’elles ont breveté.

Lapella Chair est surprenant par sa finesse. Son épaisseur maximale est de 12 millimètres. Pour obtenir ce résultat, la pierre est découpée à l’aide d’une machine CNC puis renforcée par la fibre de carbone déposée en fine couche.

Le prototype de Lapella  Chair a été présenté à l’occasion de Stereotomy 2.0 et Digital Construction Tools, un événement organisé par l’école NYIT d’architecture et de design à New York, en avril dernier.

 

(Images courtesy of Zaha Hadid Architects)

  •   + | share on facebook