C’est à Chypre, au NiMAC (Nicosia Municipal Arts Centre), que se tient l’exposition consacrée au travail de Michael Anastassiades, jusqu’au 20 juillet 2019 : « Things That Go Together ».

Ici, la scénographie ne se contente pas d’exposer les pièces du créateur, elle révèle son processus de travail par la mise en avant de ses recherches et de sa collection personnelle. Pour exprimer la spontanéité de ses projets, l’artiste a donc choisi un parcours non linéaire. Ainsi, s’entremêlent ses pièces et ses objets personnels. Pas de socle, ni de vitrine ; la scénographie est des plus naturelles, et sans hiérarchie entre les œuvres.

“Il est évident de penser que la pratique et les connaissances font partie d’un processus en évolution et que le fait de placer votre travail dans un ordre chronologique révélerait clairement ce processus. Ce n’est que lorsque vous placez tout au hasard que vous comprenez que l’acte créateur s’étend au-delà de l’évolution et que l’instinct et la spontanéité peuvent dépasser la connaissance.”

Michael Anastassiades a installé son studio à Londres en 1994. L’artiste conçoit l’éclairage comme quelque chose de minimaliste à travers la géométrie et des matériaux précieux, ce qui lui vaut alors sa popularité dans le monde du design contemporain. Mais il est surtout reconnu lors de sa collaboration avec Flos, société italienne de luminaires. Ainsi, au sein de « Things That Go Together », se trouvent ses célèbres séries d’éclairage.

michael-anastassiades-virtute
Photos: Michael Kyprianou
Courtesy: NiMAC
michael-anastassiades-virtute
Photos: Michael Kyprianou
Courtesy: NiMAC
michael-anastassiades-virtute
Photos: Michael Kyprianou
Courtesy: NiMAC
michael-anastassiades-virtute
Photos: Michael Kyprianou
Courtesy: NiMAC