De par sa proximité et son environnement partiellement similaire à celui de la Terre, Mars est devenu une destination prisée des programmes d’exploration aujourd’hui. Les agences spatiales et les milliardaires réfléchissent désormais à une future colonisation. C’est pourquoi, le designer Thomas Missé s’est lancé dans la conception de la Mars Chair. Cette chaise légère et empilable, en fibre de carbone, a été spécialement pensée pour la vie sur Mars.

Thomas a débuté ce projet dans le cadre de son cursus à l’ECAL (école cantonale d’art de Lausanne) où il a réfléchi à la conception de meubles en vue d’une colonisation humaine sur la planète Mars.

Une chaise rentable et peu encombrante

Une colonisation sur Mars voudrait dire que nous transportions avec nous des équipements diverses en quantité importante. Et selon les chercheurs, le transport représenterait un coût majeur dans cette colonisation. Notre volume de stockage serait très limité et on estime aujourd’hui qu’il faudrait dépenser 5 000 € par kilogramme.

Thomas a donc choisi pour sa Mars Chair la fibre de carbone : un matériau fin et léger qui permettrait de transporter un plus grand nombre de chaises. Peu encombrante, cette chaise ne pèse que 500 g et mesure seulement 2 millimètres d’épaisseur. 100 chaises empilées font 1,5 m. Ce qui permet une économie de 75% du volume total par rapport aux chaises empilables classiques et donc une réduction relativement importante du coût d’importation. Astucieux !

La fibre de carbone est d’ordinaire un matériau onéreux. Mais dans le cas présent, l’utilisation en faible quantité en fait une alternative peu coûteuse en comparaison à la plupart des matériaux utilisés pour le mobilier.

Certains seront sans doute suspicieux quant au poids plume de cette chaise. Pourtant, le designer affirme qu’elle peut “supporter le poids d’un sumo sur Mars”.

Construire du mobilier adaptable à une vie sur Mars, c’est aussi se confronter au problème de gravité. Les pieds de la chaise sont donc inclinés permettant ainsi une meilleur stabilité en cas de faible gravité.

Cap sur Mars. Un marché juteux pour les designers ?

Selon la Nasa, l’Homme devrait être en mesure de coloniser Mars d’ici 2030. Thomas Missé n’est pas le premier à s’intéresser au marché du design pour Mars. L’architecte Ma Yansong (fondateur du cabinet d’architecture MAD Architects) a présenté, à l’occasion de la dernière édition de Design Miami/Basel (juin 2017), une gamme de meubles inspirée de ce que pourrait être la vie sur Mars. Plus surprenant encore, le géant suédois du meuble, Ikea et la Nasa ont récemment annoncé une future collaboration afin de rendre possible un ameublement bon marché, facile à produire et design sur notre chère planète Mars !

Crédits photo : all rights reserved © ECAL/ Thomas Missé

Crédits vidéo : all rights reserved © ECAL/ Thomas Missé

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook