Matthew Quick est un artiste originaire d’Adélaïde en Australie. Après une carrière dans la publicité et un passage dans l’écriture, il apprend à 36 ans qu’il est atteint d’un cancer. Suite à sa guérison, il décide de revenir à sa passion de jeunesse : la peinture.

Focus sur son projet. « Monumental Nobodies » est une série de détournements des icônes de l’histoire de l’art. 

Pop culture et art classique

Cette série dévie et désacralise des monuments de l’art classique en y juxtaposant des éléments issus de la pop culture ou de la société de consommation. Cette subversion apporte aussi une touche d’humour à ces immuables icônes : des statues grecques se rasant les sous-bras ou portant un bikini sont des associations étonnantes permettant de renouveler notre regard sur ces oeuvres connues de tous.

Désacraliser le pouvoir

Ce projet a aussi été inspiré par la prise de Bagdad en 2003 par l’armée américaine lors de la guerre en Irak. L’image des soldats américains démontant la statue de Saddam Hussein a particulièrement marqué l’artiste australien. Cette destruction lui a ainsi rappelé l’ascension et la chute des grands empires, en particulier celle de Rome. Utiliser le détournement est finalement une manière pour Quick de montrer au public les tout-puissants sous un autre angle, avec plus d’objectivité, sans leur aura de grandeur.

Matthew Quick Chute Icones Virtute

Retrouvez le travail de Matthew sur son site et Facebook.

(© Matthew Quick)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook