Paréidolie dans ta face

La paréidolie est un phénomène psychologique qui implique un stimulus visuel ou auditif indéterminé, perçu plus ou moins comme reconnaissable. Par exemple, nous identifions parfois des formes familières à travers les nuages. C’est ce phénomène universel que nos deux artistes, Álvaro Peñalta et Josep Prat Sorolla, ont souhaité exprimer dans leur projet « I See Faces ».

Tout a commencé avec le hastag #ISeeFaces, à travers lequel les internautes partagent leurs visions involontaires. Ici, les deux artistes ont compris que notre esprit imagine et perçoit des visages lorsque des formes géométriques sont placées au hasard dans notre champ de vision.

6 photographies pour 6 visages. Les œuvres mettent en scène des peaux neutres, pâles, aux expressions figées, comme arrêtées par le temps.

Mais les formes, disposées par dessus ces silhouettes froides, arrondissent les courbes, structurent une facette, entourent un œil, remontent un sourcil. Elles transmettent presque un message avant-gardiste d’un maquillage futuriste, pop et coloré. Mais surtout, elles encadrent les visages et s’inspirent des travaux d’illustrateurs des années 80 -comme Peter Sato et son art aérographe ou Akio Miyake et ses profils très Art Déco- qui dessinaient leurs personnages par des formes géométriques. On remarque également d’autres inspirations plus graphiques, comme celle du photographe Erwin Blumenfeld avec l’utilisation de ses matières translucides, permettant de projeter des couleurs sur ses modèles.

Ainsi, la nature humaine et sa peau blanche fusionnent avec le plastique épais et superficiel. Mais réussirez-vous à vous échapper des formes pour retrouver l’image vierge de ces visages aux allures de sculptures grecques ?

1 commentaire pour “Paréidolie dans ta face”

  1. Retour de ping : Stéphanie Nava et son rapport à l'espace - VIRTUTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *