Mathias Zwick est un jeune photographe français passionné par le skateboard. En 2015, il décide de se rendre à Téhéran, capitale de l’Iran, pour aller à la rencontre des jeunes communautés de riders.

zwick-virtute (2)

A Push Towards The West se situe bien loin de l’imaginaire collectif occidental, qui réduit souvent le quotidien de la population iranienne à des politiques conservatrices et restrictives. Dans ce projet, Mathias Zwick prend un audacieux contre-pied en présentant les habitudes minoritaires et alternatives des skateurs et skateuses de la capitale.

zwick-virtute (3)zwick-virtute (112)

Pendant 6 semaines, Mathias Zwick partage le quotidien de quelques bandes locales à la manière d’un ethnologue. Avec eux, il s’aventure dans l’espace urbain de la capitale, l’investit, l’habite.

zwick-virtute (4)

Le résultat est une série de clichés en noir et blanc d’une grande puissance narrative. Cette histoire, c’est celle d’une jeune communauté qui fait sienne une partie de la culture occidentale pour affirmer la légitimité d’une identité culturelle hybride.

zwick-virtute (5)

Ici le skateboard, tout comme dans la filmographie emblématique de Larry Clark par exemple, se révèle être bien plus qu’un sport urbain ; c’est un moyen de constituer des communautés solidaires, une épreuve de soi, mais aussi un exercice d’émancipation.

zwick-virtute (6)

Mathias découvre dans cette pratique du skate un espace d’expérimentation et d’expression qui parvient à rassembler indifféremment jeunes filles et jeunes garçons. Malgré de nombreuses réticences sociales, il s’agit d’une mode de plus en plus appréciée, semblant témoigner d’une chose : la volonté de se réconcilier avec l’Ouest.

zwick-virtute (7)zwick-virtute (8)zwick-virtute (13)zwick-virtute (9)zwick-virtute (14)zwick-virtute (10)zwick-virtute (11)

Pour en savoir plus sur son travail, rendez-vous sur son site et son instagram.

(Photos : Mathias Zwick)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook