C’est à travers les feuilles que Susanna Bauer insère son œuvre. Au sein de la nature. Par les fils, elle relie alors leur fragilité et leur finesse à son travail artisanal.

©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer

Des feuilles comme métaphores

Feuilles donc, mais aussi cailloux ou encore bâtons de bois. L’artiste récupère ces éléments, sources éphémères qui passent dans nos vies et disparaissent tout aussitôt. Ils deviennent à travers ses mains, de véritables bijoux, des sculptures minimalistes fragiles et paradoxalement solides. Pour cela, Susanna Bauer utilise le crochet mettant alors en valeur les détails veineux de la feuille, ces lignes que nous ne remarquons pas. Elle dessine le rapport entre l’homme et la nature ; un lien entre sa technique de travail et la matière : ce « tissu » que lui offre la Terre.

Possible métaphore de la vie humaine, c’est avec finesse que l’artiste semble dessiner ces liens, mais aussi ces vides, ces dons d’organes d’une feuille à l’autre. Un morceau orange sur une feuille verte, un morceau vert sur une feuille orange : une amitié ? un amour ?
Toutes ses œuvres sont de véritables poèmes sur la vie.

©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer

Fragilité artisanale

Le travail de Susanna Bauer demande une certaine concentration. Il s’agit d’un travail minutieux et délicat. La dimension minuscule de la feuille et le crochet de l’artiste en sa peau semblent être inconcevables tant la pratique doit être difficile et précise. Ici, la feuille et le morceau de bois ne sont pas un medium, ils font partie de l’œuvre qui en révèle seulement leur beauté.

L’artiste réussit donc parfaitement à leur donner une autre dimension en les pliant, les découpant, les rattachant, sous forme de cubes ou encore de cônes, malgré leur fragilité.

« Dans mon travail, il y a un bon équilibre entre fragilité et force. Littéralement, quand il s’agit de tirer un fil fin à travers une feuille fragile ou un mince morceau de bois sec, mais aussi dans un contexte plus large – la tendresse et la tension dans les connexions humaines, la beauté transitoire mais durable de la nature qui se trouve dans les plus petits détails, la vulnérabilité et la résilience qui pourraient être transférés à la nature dans son ensemble ou aux histoires d’êtres individuels »

Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer
©photographed by http://www.art-photographers.co.uk/
Susanna Bauer