Tamara Kostianovsky est une artiste israélienne à l’oeuvre sculpturale surprenante.

Autant fascinée que traumatisée par la vision des chairs démembrées alors qu’elle travaillait dans un cabinet de chirurgie en Argentine, l’artiste cherche à produire “un type de beauté qui intègre nos réalités corporelles au système d’industrialisation qui les dévore”.

Kostianovsky-virtute (2)

Une étude assidue des chairs animales ou des corps végétaux, reconstitués grâce à des objets issus de l’industrie textileTamara Kostianovsky recycle donc des collections d’habits usagés ou démodés pour exécuter ses sculptures au rendu tantôt haut en couleurs et fantasque, tantôt sobre et réaliste.

Kostianovsky-virtute (3)

Ainsi, la logique de péremption des modes est contournée, mais pour mieux renvoyer à la finitude du vivant lui-même. Textile et organique font ici conjonction pour marquer notre polarisation vers un dénouement inéluctable.

Kostianovsky-virtute (4)Kostianovsky-virtute (5)Kostianovsky-virtute (6)Kostianovsky-virtute (7)Kostianovsky-virtute (9)

(Photos : Tamara Kostianovsky)

  •   + | share on facebook