Todd Antony photographie les Dekotora, des camions japonais version Mad Max

Avec sa série Dekotora, le photographe Todd Antony nous invite à découvrir  les camions extravagants des chauffeurs routiers japonais. Un voyage vers le futur version Mad Max. Au japon, le Dekotora (デコトラ), abréviation japonaise de l’anglais “decorated truck” (“camion décoré”), est une pratique consistant à customiser un camion de façon extravagante. Une tendance initiée dans les années 1970 et popularisée par la série de films Torakku Yarō. Véritable succès, cette série de science-fiction raconte les aventures de deux chauffeurs routiers. A l’époque, les conducteurs ont commencé à décorer leurs camions dans l’espoir d’être castés pour la série. Le Dekotora est très vite devenu une mode. La tendance persiste aujourd’hui puisqu’ils seraient encore plus de 100’000 à sillonner le pays. Ces camions sont à l’image de la personnalité de leurs conducteurs, qui passent des années à les transformer en objets d’art. A l’extérieur s’entremêlent fresques peintes à la bombe, acier inoxydable brillant, néons, et leds. A la tombée de la nuit, ces monstres mécaniques s’illuminent et passent alors en mode warning. Les intérieurs rivalisent aussi d’originalité. Recouvert de tissus à motifs et autres parures décoratives en velour, les cabines disposent de tout le confort moderne. Plus que des cabines, ce sont de véritables apparts’. Avec des coûts de décoration dépassant parfois les 100’000 $, le Dekotora est devenu un véritable mode de vie. La série de portraits est accompagnée d’un court métrage. On y découvre la fierté qu’entretiennent ces conducteurs vis-à-vis de leur véhicule. Tajima, l’un des conducteurs que Todd a pu rencontrer lors de son reportage, lui confie ainsi que son camion était “un substitut à sa femme, ses enfants et ses amis” lorsqu’il est sur les routes. EnregistrerEnregistrer EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *