Après trois ans et demi de travaux, la tour La Marseillaise est inaugurée ce jeudi 25 octobre. Avec ses 35 000 m2 de bureaux et 5000 m2 dédiés aux services, la tour pourra accueillir 2 500 personnes. Dessinée par Jean Nouvel et ses ateliers et édifiée par Constructa S.A, elle est le deuxième immeuble le plus haut de la ville de Marseille, juste après la tour CMA-CGM réalisée par Zaha Hadid.

Photo : WeAreContents

La Marseillaise s’inscrit dans le cadre du projet de gratte-ciels de bureaux et de logements de haut standing dans le quartier d’Euroméditerranée, le nouveau centre d’affaires de Marseille à la Joliette. Ce projet impliquera cinq édifices au total qui incarneront le nouveau visage de ce quartier historique en plein coeur de la cité phocéenne. Un pari architectural osé car de nombreuses contraintes sont à respecter pour avoir le privilège de s’inscrire dans le panorama marseillais.

Photo : WeAreContents

Photo : WeAreContents

La Marseillaise de Jean Nouvel reprend les couleurs de la France et de son drapeau tricolore. Les façades de la tour divergent et offrent un dégradé de trente nuances de couleurs vibrantes qui questionne notre perception et altère notre point de vue. La simple disposition des couleurs trouble notre vision et inscrit la tour dans une dimension futuriste et novatrice.

Le Bleu azur, clair et foncé représente la mer et le ciel, le Blanc fait référence à la roche des Calanques du Parc National et le Rouge brique nous rappelle les toits en tuile. L’architecture de l’édifice est pensée en fonction du lieu de son implantation ; la Marseillaise n’est autre qu’une métaphore du Sud de la France. Toutes les couleurs et les ambiances sont caractéristiques de la région et viennent s’assembler en une seule et même pièce.

L’harmonie générale des couleurs vient sous-entendre ici une certaine idée de Marseille, du sud de la France et de la Méditerranée.

Photo : WeAreContents

La tour CMA-CGM, première grande édification à Marseille, aussi visible désormais que Notre-Dame de la Garde et tout aussi emblématique, s’inspire des codes méditerranéens, solaires et marins de la cité phocéenne. D’une hauteur de 147 mètres, la tour prend la forme d’une « voile géante » bleutée située face à la mer et à l’entrée de la ville, venant ici rappeler la force maritime de Marseille et de son port autonome. L’art de l’architecture permet l’édification de structures en lien avec le lieu où elles s’implantent ; en élaborant un projet urbain d’un nouveau quartier d’affaires à Marseille, il fallait penser à un ensemble d’immeubles et de tours qui s’inscrivent parfaitement dans le paysage marseillais, reprenant les mêmes codes, une même âme et une même idée de la ville.

Mathieu Aubry virtute zaha hadid

Photo : Mathieu Aubry

Après Zaha Hadid et Jean Nouvel, deux des Pritzker les plus médiatiques, les prochains architectes chargés de composer le nouveau décor d’Euroméditerranée seront Jean-Baptiste Piétri, Yves Lion et Roland Carta. Une occasion pour la ville de s’affirmer une nouvelle fois comme grande métropole et deuxième grande ville de France, dans la continuité de ses démarches qui participent à redorer son image.

Par Matthieu Aubry

  •   + | share on facebook