En octobre dernier, le studio d’architecte Snøhetta dévoilait son nouveau projet : un restaurant sous-marin, à Båly, dans le sud de la Norvège. Baptisé Under, qui signifie à la fois “sous” en norvégien et “en dessous” en anglais, il sera le premier restaurant sous-marin d’Europe.

Conçu comme un grand bloc de béton, Under sera partiellement immergé dans la mer. Le restaurant, construit à 5 mètres de profondeur, aura une capacité d’accueil de 100 personnes. Les murs feront 1 mètre d’épaisseur pour pouvoir résister à la pression et à une mer agitée. Et à l’intérieur, du chêne local non traité viendra adoucir le béton brut.

 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Une baie vitrée de 11 mètres de large offrira une vue imprenable sur les récifs de la Mer du Nord. Fabriquée en acrylique, un matériau réputé pour sa transparence, cette ouverture promet au visiteur une expérience immersive.

“À la manière d’un périscope sous-marin, la vitre massive offre une vue sur les fonds marins, qui changent en fonction des saisons et des conditions climatiques” déclarent les architectes.

Un centre de recherche marine

Outre la restauration, le bâtiment doit accueillir un centre de recherche marine. Il permettra aux chercheurs d’observer le comportement des poissons et de comprendre s’ils agissent différemment en fonction des saisons.

“Plus qu’un aquarium, la structure fera partie intégrante de son environnement”.

Un récif artificiel

Un jeu de lumières tamisées a été imaginé dans le restaurant et sur le sol marin pour que la faune locale se développe. Conçu pour se fondre dans le décor, l’objectif sera de faire de ce bloc de béton un récif artificiel. L’irrégularité des façades extérieures de béton devrait favoriser l’implantation de moules, permettant à l’édifice de devenir un repaire pour toutes les autres espèces.

“À mesure que la population de mollusques augmentera, ce monolithe submergé deviendra un récif artificiel qui aura comme double fonction de filtrer la mer et d’accueillir une vie marine riche, attirée par des eaux purifiées”.

Les travaux de construction devraient débuter courant 2018 pour pouvoir accueillir les premiers clients en 2019

Images all rights reserved © MIR and Snøhetta

  •   + | share on facebook