Artiste lituanien éclectique, Tadas Cerniauskas est tantôt architecte, photographe, créateur d’art contemporain, ou un peu des trois à la fois. Portrait. 

Diplômé d’architecture, Tadas Cerniauskas décide d’abandonner sa profession en 2010 pour se consacrer entièrement à la photographie et la vidéo. Il fonde le studio Tadao Cern et produit dès 2012 une série de portrait qui lançera la carrière de l’artiste : Blow Job. Lors du très sophistiqué Design Weekend de Vilnius, Cerniauskas proposa à plusieurs personnes une session photo un peu particulière. En effet, chaque participant devait se tenir face à puissant courant d’air durant son shooting. Le résultat ? Une série de clichés décalés, et des expressions faciales plus hilarantes les unes que les autres.

“J’ai voulu faire quelque chose de très amusant pour moi-même et pour les visiteurs, simplement rigoler et passer un bon moment”

– Tadas Cerniauskas

Tadao Cern blow job photo virtute 9Tadao Cern blow job photo virtute 4Tadao Cern blow job photo virtute 10Tadao Cern blow job photo virtute 2Tadao Cern blow job photo virtute 3

Infatigable, le studio Cern lance deux nouveaux projets en 2013 : Comfort Zone et Revealing the truth. Le premier est une nouvelle série photographique, cette fois prise à l’insu des modèles puisque Cerniauskas voulu produire des tirages documentaires sur le bronzage et l’intimité des vacanciers.

Comfort-Zone-by-Tadao-Cern-Yellowtrace-04

L’artiste utilisa donc un appareil photo avec perche pour qu’aucun de ses modèles, ni avant ni après la prise de vue, ne sache qu’il avait été photographié. Voyeurisme assez fascinant de l’écosystème si singulier qu’est la plage – l’un des rares espaces où chacun se dénude, se découvre, et s’abandonne.

“Je cherchais un endroit où je pourrais observer des être humains au microscope sans la moindre distraction”

– Tadas Cerniauskas

Le second projet de l’année 2013 ne concerna pas des individus, mais une peinture. L’idée de Revealing the Truth était d’aller à contre-courant du cheminement classique allant du visage humain à la reproduction picturale. En exploitant les nouvelles technologies de modélisation digitale, Tadao Cern partit du célèbre Autoportrait à Saint-Remy de Vincent Van Gogh pour créer un visuel réaliste de l’artiste. La démarche de Cern est d’autant plus troublante que la vidéo montrant les étapes de la retouche numérique procède par à-coup, à la manière de traits de pinceaux. Symbole fort s’il en est des potentialités des nouveaux logiciels de traitement d’images qui, peut-être, annoncent le grand renouveau de l’art visuel par le numérique.

Fort d’une renommée internationale acquise grâce à son humour, son talent, et son sens de la promotion digitale, Tadao Cern travailla ensuite en collaboration avec de grandes entreprises telles que Samsung ou BMW. En 2014 son travail fût consacré par une première exposition à la prestigieuse Saatchi Gallery de Londres. Après quelques études sur les “aberrations chromatiques” et les parures des peintures, le studio Cern produisit en 2016 une oeuvre particulièrement troublante : Black Balloons

f6_tadao_cern_black_balloons_yatzer

Tadao Cern, une poésie de la diversité art virtute 1

Décliné en plusieurs installations, cette dernière oeuvre en date joue sur les binarités pour produire un rendu poétique et volatile. Ainsi, des ballons noirs sont systématiquement disposés dans des salles vides et monochromatiques. L’immaculé de l’espace contraste élégamment avec ces formes infantiles fixées par un fil au sol, au plafond, ou à des structures géométriques.

Tadao Cern, une poésie de la diversité art virtute 3
Il est possible d’avoir une impression de froide symétrie face à ces oeuvres, mais cet agencement est rendu touchant par le caractère fragile, vulnérable, et éphémère des ballons. En effet, d’une part ils sont maintenus dans un équilibre précaire qu’un simple mouvement de marche du spectateur peut briser, d’autre part ces ballons, gonflés à l’hélium ou à l’hexafluorure, sont inexorablement destinés au désenflement.

Tadao Cern, une poésie de la diversité art virtute 7f8_tadao_cern_black_balloons_yatzer

La dimension transitoire des installations leur donne quelque chose de vivant, de presque organique – aspect qui intensifie encore un peu plus le sentiment d’extrême délicatesse des Black Baloons. Cet ensemble, que Cern qualifie d'”humble” et de “magique” est pour l’instant surtout localisé dans l’atelier Tadao Cern, une démonstration au MoMA mise à part, mais il n’est pas douteux que l’on puisse retrouver ces oeuvres en institution ouverte dans les mois à venir.

Tadao Cern, une poésie de la diversité art virtute 2f8_tadao_cern_black_balloons_yatzerTadao Cern Black Balloons (10)tadao-cern-1240x635
Tadao-Cern-balloons
Tadao-Cern-balloons

(Photos : Tadao Cern)

Tadao Cern

Lituanien d'origine, Tadas Cerniauskas, aka Tadao Cern, débute par des études d'architecture avant de se tourner vers l'art contemporain. Il atteint une notoriété mondiale après sa série Blow Job. Son mail : info@tadaocern.com

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •   + | share on facebook