Inspiré par l’univers mystérieux de Jules Vernes, Yunil Nam met en avant des problèmes culturels et environnementaux.

Ainsi, il propose dans son projet architectural « The Reef of Silence » une structure sous-marine de culture du corail et un site funéraire. Il souhaite, à travers son idée, revitaliser la vie sous-marine, plus particulièrement les récifs coralliens. Yunil Nam nomme alors ces sépultures « tectonics vultures ». Dans cette conception, il utilise la lyophilisation et la liquéfaction comme décomposition du corps vers une forme nutritive.

Fasciné par l’océan mais triste de voir sa destruction massive par l’espèce humaine, il se lance dans des recherches scientifiques et environnementales qu’il associe à sa folle imagination. Ici, l’artiste et architecte utilise de multiples mediums : dessins au crayon, collages et photomontages numériques.